Cette année, la Coupe de France de Quidditch s’est déroulée à Limoges. Pour l’occasion, les jeunes sorciers du Cercle Magus et leurs professeurs ont effectué le déplacement. Une expérience formidable qu’ils ne sont pas prêts d’oublier !

Partager :
Temps de lecture : 1 minute(s)

– Qu’est-ce qu’il fait, M. Rendu, dans la réserve ?

– Il joue au Quidditch.

Et si une simple blague pouvait tout changer ?
Fermez les yeux un instant, et laissez-vous emporter par la magie du Cercle Magus…

Un an plus tôt…

Le CDI accueillait la classe de 6eA pour une séance autour de la recherche documentaire avec moi-même (M. Del Canto, professeur-documentaliste). Pendant ce temps-là, l’un de mes collègues d’histoire-géographie (M. Rendu) écumait la réserve du CDI à la recherche de matériel susceptible de l’intéresser.

Utilisant l’un des tomes de Harry Potter comme support de cours, j’ai voulu faire croire à mes 6e que la mystérieuse réserve était en réalité un lieu magique permettant d’accéder à un terrain de Quidditch.
Bien évidemment, beaucoup d’élèves étaient sceptiques, alors il a fallu en rajouter une couche.

Quelques jours plus tard, même heure, même pomme (comme dirait Patrick), M. Rendu s’est présenté au CDI avec un balai, et m’a demandé s’il pouvait emprunter la réserve pour disputer un match de Quidditch. Évidemment, il est entré comme si de rien n’était.
Pendant près d’un quart d’heure, les élèves ont entendu des acclamations et des coups portés contre les murs. Lorsque M. Rendu est sorti, il brandissait une coupe.

La légende était née.

Nourrir la désinformation…

Très vite, la nouvelle a fait le tour de l’établissement, et mon Club Presse a commencé à s’y intéresser de près.
Ils ont demandé une interview à M. Rendu et exigé des preuves.

Maintenant, imaginez un instant deux professeurs qui arrivent près du gymnase en short. En plein hiver.
Imaginez-les en train de sauter plusieurs fois avec un balai entre les jambes, comme des idiots, pour faire croire qu’ils volent vraiment.
Enfin, imaginez qu’ils sont observés par des élèves de l’école primaire et des employés de la municipalité…

Heureusement, le ridicule ne tue pas et les photos ont rapidement fait le tour du collège.
Nos élèves de 6e ont alors été divisés. Certains voulaient croire à la magie. D’autres dénonçaient le montage.
Il était temps pour nous de lever le voile…

Nous avons travaillé ensemble sur la réalisation d’une séquence autour de la désinformation, dans le cadre de l’éducations aux médias. Cela a permis de sensibiliser les élèves sur l’importance d’avoir du recul critique face à l’information.

Et si le Quidditch existait vraiment ?

Bien sûr, il n’était pas question de nous arrêter là.
Nous avions entendu parler de l’existence du Quidditch moldu (une adaptation du sport de J.K. Rowling, toujours avec des balais, mais au sol), et il ne restait plus qu’une chose à faire : le mettre en pratique.

Quelques semaines plus tard, les élèves ont retrouvé dans leur casier un étrange parchemin au contenu étrange…

Pendant ce temps-là, nous avons appris les règles du Quidditch et rassemblé tout le matériel nécessaire pour expérimenter ce nouveau sport dans les meilleures conditions possibles.
La première séance a été pour les élèves comme pour nous une révélation.

Une idée un peu folle a alors germé dans nos esprits.
Et si la magie prenait vie à Montcornet ?

Vers la création du Cercle Magus

Nous avons passé les dernières semaines de l’année à construire un projet autour de l’univers de Harry Potter.
L’objectif n’était pas seulement de faire jouer les élèves au Quidditch, mais de leur permettre de valider des compétences du socle commun à travers des ateliers « magiques ».

Création de grimoires, réalisation de balais et de kits de supporters, montage vidéo, analyse des plantes et confection de potions… Tous les ingrédients étaient réunis pour permettre aux élèves d’acquérir des compétences dans divers domaines sans avoir véritablement l’impression de travailler.

Nous avons proposé le projet au principal du collège (M. Delattre), qui l’a approuvé avec enthousiasme.
Une présentation du « Cercle Magus » a été réalisée en fin d’année, et les élèves les plus motivés ont répondu à un questionnaire permettant de définir leur personnalité, puis ont rédigé une lettre de motivation qui leur permettrait d’intégrer le projet l’année suivante.

Nous n’étions pas au bout de nos surprises…

Partager :
Temps de lecture : 3 minute(s)